Tu peux pas savoir t'es pas médecin !

Tu peux pas savoir t’es pas médecin !


Tel est le genre de phrases que l’on peut entendre de nos jours dès lors que l’on évoque la possibilité de vivre en pleine santé grâce à des moyens simples n’ayant rien à voir avec ceux mis en place par une poignée d’êtres humains milliardaires. S’il est ancré dans l’inconscient collectif que l’être humain est une espèce intelligente, comment cela se fait-il que nous ne soyons pas capables de comprendre notre santé à échelle individuelle ? A quel moment avons-nous choisi de ne plus assumer notre responsabilité envers la Vie qui nous anime en donnant ce pouvoir à une industrie ?


La vie a-t-elle prévu pour nous que nous soyons malades, ou peut-être faisons-nous les choses de travers depuis des siècles ? Nous vivons aujourd’hui avec la croyance que la santé est un domaine extrêmement compliqué et réservé à une poignée d’individus titulaires de prestigieux diplômes nécessitant 12 années d’études intenses. En France, c’est 400 personnes qui meurent tous les jours de maladies cardio-vasculaires. Est-ce là le progrès de la médecine moderne ? Peut-être est-il également normal qu’aux Etats-Unis, 1 enfant sur 2 soit atteint d’une maladie chronique ? Petit à petit, nous avons intégré l’idée que les maladies, bénignes ou graves, étaient un facteur extérieur hors de tout contrôle qui frappent la population de manière aléatoire.


« Tu peux pas savoir t’es pas médecin ! »


A travers ce genre d’affirmation, on abandonne totalement notre pouvoir personnel, notre souveraineté individuelle. Pourquoi faudrait-il être diplômé en médecine pour comprendre le Vivant ? Et si les solutions reposaient en fait sur des principes de vie très simples ? Nous avons été endormis au fil des siècles au point de d’abandonner totalement notre capacité à comprendre les différentes composantes du vivant, à commencer par le fonctionnement de notre propre corps.


Il est considéré comme tout à fait normal aujourd’hui par exemple de faire de l’arthrose lorsqu’arrive la cinquantaine. Nous en sommes arrivés à considérer comme normal que le corps ronge son propre cartilage sans raison apparente. Sans plus d’explications, il est facile d’imputer ça à l’âge, et en plus « ça ne se soigne pas » selon le corps médical en place. On prend donc des médicaments pendant des années afin de calmer les douleurs.

Et l’acidité du corps dans tout ça ? Pourquoi n’en entendons-nous pas parler ? La piste à explorer est pourtant tout à fait sérieuse. Il suffirait de rendre le corps plus alcalin afin d’empêcher la dégradation du cartilage et des os. Seulement voilà, cela est possible mais nécessite une remise en question. Qu’est-ce qui rend le corps acide ? Quelles sont les habitudes alimentaires à adopter afin de revitaliser l’ensemble de notre organisme ? Nous avons occulté les principes fondamentaux d’une vie en pleine santé au profit de solutions chimiques extérieures nous donnant l’illusion que tout va bien, en faisant seulement taire les symptômes, qui sont pourtant là pour nous avertir que quelque chose ne va pas à l’intérieur.


Aujourd’hui, la santé des être humains est un business, et qui plus est le plus gros business du monde. Le marché du médicament est devenu en moins d’un siècle une véritable poule aux œufs d’or qui rapporte plusieurs milliards par an. Avec cette simple information, il est légitime de penser que quelque chose ne tourne pas rond ici-bas : une poignée d’individus gagne de l’argent lorsque une grande partie de la population devient malade. Nul besoin d’être clairvoyant pour voir l’emprise de cette industrie sur notre monde.


Nous vivons aujourd’hui dans un monde de dépendance : dépendance alimentaire, dépendance aux divertissements, et surtout dépendance aux médicaments. Aujourd’hui, en France, 1 personne sur 2 prend au moins 1 médicament tous les jours. Il est bon de préciser que dès lors que le système de sécurité sociale a été mis en place en France, une loi a été votée afin d’empêcher les herboristeries d’exister. Nous avons été conditionnés à consommer des médicaments, au même titre que des programmes télévisés. Nous avons intégré la croyance que la maladie faisait partie intégrante de la vie, que notre corps est une machine déréglée, aléatoire, qui nous fait du mal sans raison et que les solutions extérieures sont les seules possibles. Pourquoi les médecines traditionnelles, naturelles ne sont-elles pas reconnues ? Pourquoi les médicaments nous sont-ils remboursés alors qu’une séance d’ostéopathie ne l’est pas ?

On ne peut plus ignorer aujourd’hui la réalité du monde qui nous entoure. Le mode de vie occidental va à l’encontre de toutes les lois de la vie. Les signes sont de plus en plus flagrants mais beaucoup préfèrent malheureusement rester ancrés dans leurs croyances par peur du changement. Cela est compréhensible car tout changement est par définition “inconfortable” : il nous pousse dans de nouvelles directions et donc vers l’inconnu, mais l’inconfort n’est pas le bienvenu dans notre société de consommation et de plaisir immédiat . Nous nous sommes rendus de plus en plus malades au fil des années, de plus en plus jeunes, et nous osons blâmer le vie elle-même pour notre ignorance plutôt que d’accéder à la connaissance pourtant disponible en abondance, notamment sur la toile.


“A l’époque d’internet, l’ignorance est un choix personnel.”


Alors non effectivement je ne suis pas médecin. Je suis simplement un être humain en quête de Vérité qui travaille à élever sa conscience en vue des temps à venir.



34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout