Le lâcher prise

" L'ego dit : quand tout sera en place, je trouverais la paix. L'âme dit : trouve la paix et tout se mettra en place. "


Et si le lâcher prise était l'outil pour tout débloquer dans ta vie?


Sais-tu que notre cerveau crée environ 60 000 pensées chaque jour. Soit 2500 par heure ou 41 pensées par minute. Une véritable usine à gaz qui fonctionne 24h/24. Positives, négatives, conscientes et inconscientes, elles envahissent ton cerveau constamment. Elles sont souvent liées à tes manques, blessures, problèmes passés ou à venir, des réflexions… Elles te renvoient le plus souvent à des instants de peine plutôt qu’à des instants de joie. Et c’est à partir de ce moment là que les émotions prennent le dessus. Tu es fatigué, stressé, parfois triste et en plus tu dois écouter les avis et conseils des personnes autour de toi. Et c’est à ce moment précis que tu entends « tu as mauvaise mine », « ça ne va pas ? » « laisse couler, ça va passer » « tu devrais lâcher prise »


Mais alors, que signifie lâcher « prise » ?


Tes pensées sont parties intégrante de ton esprit. Tenter de les contrôler demande beaucoup trop d’effort et de concentration. II ne faut pas les bloquer, il faut les laisser vagabonder.

Si tu t’intéresses un peu au développement personnel, tu as certainement dû entendre parler du lâcher prise. C’est la Star du bien-être, de la confiance en soi. Et c’est tout à son honneur ! Le lâcher prise, à notre sens, est une forme d’approche spirituelle qui va laisser tes pensées transiter sans troubler tes émotions. En d'autres termes, tu vas accepter de regarder une situation d'un autre point de vue en renonçant à tout contrôler. A ne pas confondre avec le laxisme ou le "je-m'en-foutiste".


Mais on lâche quoi au juste ?


L’expression « lâcher prise » sous-entend que nous lâchons quelque chose. Mais quoi ? Nous pouvons supposer que l’ego joue un rôle pré dominant et que c’est pour cela qu’il est si difficile de lâcher prise. En effet, en lâchant prise, tu abandonnes une illusion.

Une croyance limitante peut t’empêcher d’évoluer. Qui n’a pas entendu dans son enfance « tu n’es pas un enfant obéissant », « arrête ci ou ça, de toute façon tu n’y arriveras pas » « c’est à toi de donner l’exemple » . Il faut changer ses croyances. Il faut oser : oser rire, oser s’amuser, oser montrer ses peurs, oser entreprendre, oser communiquer…. OSER ! Nous faisons le choix d’aller bien en faisant le deuil du passé et en cessant de vouloir tout contrôler. C’est un acte libérateur, très puissant, qui suppose d’avoir confiance en soi, en la vie.


Prenons un exemple au cœur de l’actualité. Depuis le 17 mars 2020, nous vivons une situation exceptionnelle. Nous sommes confinés à notre domicile et seuls les déplacements et sorties de premières nécessités sont autorisés. Quelque soit notre avis sur les mesures prises par le gouvernement ou la nature du virus qui se propage et la façon de « s’en protéger », nous n’avons pas de contrôle sur cet événement extérieur. Nous sommes frustrés d’avoir des solutions simples à apporter, testées et vérifiées, et que personne ne nous écoute. Lâcher prise, c’est accepter le fait de ne pas pouvoir contrôler les autres et leurs idées. C’est accepter le fait que même si l’on a raison sur un quelconque sujet, il y aura toujours des gens pour nous contredire. Lâcher prise c’est accepter l’idée que toute la folie humaine est nécessaire pour éveiller un maximum de conscience. Face à cela, on peut choisir de se laisser emporter par l’émotion en publiant quotidiennement sur les réseaux sociaux les dernières informations chocs du sujet d’actualité. On peut également choisir de se regrouper et d’aller faire du bruit dans la rue avec une liste de revendications dans le but de convaincre un gouvernement qui ne vous écoute pas, puis passer sa soirée devant le JT. Sinon, on peut aussi marquer un temps de pause, respirer et se demander ce que l’on peut faire de mieux pour améliorer sa vie, car le changement collectif passe nécessairement et avant tout par le changement individuel.


Quand nous ne pouvons pas contrôler les événements extérieurs nous avons la possibilité d’adapter notre comportement face à cet événement et d’accepter de ne pas avoir le contrôle.


Lorsque tu décides de lâcher prise, tu libères ton esprit et ton corps pour le plus grand respect de ta santé. Ton stress diminue car tes pensées, toujours présentes, n’ont plus ou moins d’emprise sur tes émotions. Ton sommeil est moins troublé, et ça c’est un vrai bonheur ! Tes journées sont plus agréables du fait que tu sois moins anxieux. Voilà de bonnes raisons à vouloir lâcher prise. Ton quotidien n’en sera qu’amélioré et ton esprit deviendra plus calme et apaisé.



Qu’en est-il de la pratique ?


Nous venons de le voir, lâcher prise permet de retrouver une sérénité. La première chose à faire pour obtenir ce bien-être c’est comprendre l’acceptation. Accepter tout ce qui est hors de notre contrôle et savoir se détacher de ce qui est un problème à nos yeux.

Nous devons avoir confiance dans la vie et surtout nous accepter et accepter la réalité comme elle est. Lorsque tu auras appris à faire cela, tu auras déjà fait un très grand pas. Il ne s’agit pas ici de se soumettre à une situation ou de fuir. C’est un réel travail sur soi. Accepter de modifier ses attitudes est une force. Apprendre à oser. C’est bien pour cela que tout le monde n’est pas capable de lâcher prise. Il s’agit d’un réel mode de vie. Et quoiqu’il arrive, fais le pour toi.

Lâcher prise n’est pas chose aisée. Il ne suffit pas de rester calme, zen et de dire "amen à tout". Comme nous l’avons vu plus haut, il s’agit avant tout d’accepter que nous ne pouvons pas tout contrôler.


Pour t'aider à lâcher prise voici quelques conseils que nous pouvons te partager :


- Pratique la pensée positive par exemple :

"Je suis la seule et unique personne que je contrôle"

"J’accepte de vivre à fond aujourd’hui et rien que pour aujourd’hui"

"J’accepte tout événement extérieur avec bienveillance"

"Je focalise mon énergie sur ce que je contrôle"


- Pratique une activité sportive : celle-ci va te permettre de libérer ton esprit et d'évacuer tout se qui tourne en boucle dans ta tête grâce à la sécrétion d'endorphine qui génère une véritable sensation de plaisir.


- Essaie la méditation : elle est pratiquée depuis des siècles par nos ancêtres. Il a été prouvé que la méditation a de nombreux bienfaits sur notre santé et notamment sur notre cerveau. Elle réduit, entre autre, l'activité dans la région du cerveau liée à la conscience du "moi", donc de l’ego. Tu peux accompagner la méditation par des exercices de respiration.


- Pratique le jeûne : en plus de ses vertus thérapeutiques, le jeûne fonctionne comme une remise à zéro sur notre corps et permet de rétablir un équilibre. Lorsque nous nous sentons stressés, déprimés, il est bon d'essayer toute technique d'ancrage (sport, danse, yoga...). Le jeûne améliore significativement l'efficacité de ces techniques.



Il n’y a qu’un chemin pour le bonheur, c’est de cesser de nous tracasser pour des choses qui ne dépendent pas de notre volonté !



31 vues0 commentaire
 
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

Suivez-nous sur Facebook et Instagram